Array ( [lang] => fr [alias] => adaptation-de-leau-dans-la-region-arabe ) Adaptation de l?eau dans la région Arabe

Adaptation de l’eau dans la région Arabe

Malgré les différences entre les pays (PIB, niveau de la pauvreté, etc.), la région arabe a en commun un climat aride à semi-aride. Elle est considérée comme l'une des zones les plus arides dans le monde et la majorité des pays de la région connaissent un stress hydrique. La Base de données de l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) AQUASTAT de l'année 2011 a montré que 16 des 22 pays arabes disposent de moins de 1 000 m3 de ressources en eau renouvelables annuelles par habitant. Parmi ces 16 pays, 13 ont moins de 500 m3 de ressources en eau renouvelables annuelles par habitant ; un nombre qui représente la pénurie d'eau absolue dans ces pays .
Avec une croissance élevée du taux d'urbanisation et de la population, la situation devrait encore plus se dégrader. En 2001, il était prévu que la moyenne des ressources en eau renouvelables annuelles diminue à 667 m3 par habitant à l’horizon 2025 . En effet, les ressources en eau dans la région sont extrêmement rares avec seulement quelques grandes rivières pérennes, des lacs ainsi que quelques petites rivières dans la région du Maghreb. Les pays ne disposant d’aucun flux de surface reposent principalement sur les pluies, dont la partie majeure de cette eau s’évapore compte tenu de l’aridité de ces pays.